Un parc aquatique évacué suite à un incendie

La sécheresse et les fortes températures continuent de faire des ravages en Europe. Récemment, un parc aquatique situé au nord du Portugal a du être évacué suite à incendie d’une rare violence. Cet incident a aussi entraîné la fermeture d’une autoroute afin que les secours puissent intervenir.

Plus de 70 pompiers l’assaut

Cet incendie est un énième parmi les nombreux cas qui sont recensés durant cette période de l’année. En effet, c’est plus de 70 pompiers et 20 véhicules qui ont été mobilisés pour venir à bout des flammes. Celles-ci ont été localisées à 55 km de Porto selon l’agence portugaise de la protection civile. Les pompiers ont surtout fait évacuer le Parque Aquatico de Amarante et ont surtout fermé toute une section de l’autoroute A4 par mesure de précaution. Selon le commandant des sapeurs pompiers, il ne fallait prendre aucun risque dans les alentours. La fermeture de l’autoroute A4 a été décidée à cause de la fumée. Celui-ci ajoute qu’il ignorait d’ailleurs le nombre de personnes qui se trouvaient dans le parc aquatique Marseille.

Une sécheresse sévère voire extrême

Le Portugal est actuellement touché par une période de sécheresse extrême. Les services météo ont d’ailleurs placé les régions du pays en alerte jaune, le 3e degré sur une échelle qui en compte quatre. En effet, dans certaines zones, les températures atteignent les 38° et ceci favorise les incendies. Surtout, le pays a connu un hiver et un printemps inhabituellement secs selon les termes du service de météorologie. Il faut dire que le Portugal a déjà connu de nombreux incendies dont certains ont fait des morts et de nombreux blessés. Dans un gigantesque incendie qui a fait rage pendant 5 jours dans le centre du pays, les dégâts matériaux étaient très importants et on a pu dénombrer des pertes humaines.

Une situation comparable en Europe

Outre le Portugal, plusieurs pays d’Europe sont en train de connaitre des incendies plus ou moins graves. Parmi eux, on a le sud de la France, l’Espagne, l’Allemagne et la Grèce. Ces incendies sont favorisés par un été particulièrement sec et des températures élevées. Le thermomètre a déjà fait plusieurs victimes en France (environ 300 morts par hypothermie). Cette situation devrait surtout nous alerter sur les conséquences du réchauffement climatique, un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur dans le monde et dont les effets sont désormais très visibles d’un pays à l’autre.