Quatre pistes pour vérifier la solvabilité de ses clients et fournisseurs

Autant prévenir les difficultés plutôt que de les subir. En effet, avant de faire une affaire avec un client ou un fournisseur, il est important de savoir s’il est capable de payer convenablement ou pas. Alors, comment procéder ? Voici la réponse.

Posez-leur directement la question

C’est sans doute l’option la plus simple lorsque vous souhaitez mener une enquête de solvabilité de vos clients et fournisseur : posez-leur directement la question ! En effet, il s’agit d’une démarche qui ne choque personne, surtout en ces temps et de crise. De plus, elle peut s’effectuer à deux niveaux : un niveau informel qui consiste à interroger à l’occasion de rencontres commerciales, par exemple sur leur situation et sur leurs projets.
Les réponses obtenues vont être très claires, et si ce n’est pas le cas, vous pourrez facilement vous faire une idée sur ce que vous allez faire.

Consultez le registre du tribunal de commerce

Les sociétés commerciales sont aujourd’hui soumises à l’obligation de dépôt légal au niveau du greffe du tribunal du commerce. Dès lors, plus de 70% d’entre elles s’exécutent chaque année et fournissent leurs comptes annuels. À noter que ces données sont accessibles en ligne et il est possible de consulter le chiffre d’affaires, les annonces du bulletin officiel, le transfert de siège social, le procès-verbal d’assemblée générale, etc. Si l’on sait qu’environ 15% des bilans sont faux, il faudra faire attention aux données sur lesquelles vous allez tomber.

Interrogez les bases de données privées

Il faut dire que la recherche d’informations sur internet, lors d’une enquête de solvabilité, est un bon moyen de trouver des informations sur ses clients et fournisseurs. Cependant, il est possible d’utiliser d’autres ressources spécialisées telles qu’infogreffes.fr ou Info-societe.com qui permettent de vérifier les informations qui ont déjà été déposées au niveau des greffes. À noter que les sites fonctionnent à l’acte et il est possible de s’y abonner pour une durée déterminée. Ils permettent aussi de noter les entités grâce à un score de défaillance (basée sur 20 ou 100 points).

Les sociétés de renseignements commerciaux et financiers

Elles se basent sur les données de greffes des tribunaux de commerce et des annonces légales. Cependant, contrairement aux prestataires du paragraphe précédent, ces données sont épluchées. Le principal avantage, c’est sans doute la diversité de l’information ou encore la qualité des analyses et les recommandations émises par des professionnels aguerris. À noter que ces sociétés ne communiquent pas vraiment sur le montant de leurs prestations.