Comment bien couper du bois de chauffage ?

Comment bien couper du bois de chauffage ?

Que ce soit pour se chauffer en hiver ou pour préparer ses réserves en été, il existe de nombreux procédés pour couper du bois correctement et dans les meilleures conditions. Voici des astuces qui vous feront économiser du temps et de l'énergie.

Bien s'habiller

Couper du bois requiert d'abord de s'habiller de manière adaptée. Il est important de vous protéger des risques de blessures avec des vêtements spécifiques comme une salopette anti coupure, spécialement conçue pour les bûcherons mais qui protégera également toute personne ayant besoin de couper du bois. La protection de vos pieds n'est pas à négliger : il existe de nombreux modèles de chaussures et de bottes qui sont pour la plupart étanches et robustes. Pensez aussi à protéger vos yeux, ainsi que vos mains. Faites attention cependant à choisir des équipements conformes aux normes européennes, car elles vous garantiront une meilleure sécurité. 

A lire également : Les compétences d'un professionnel de la zinguerie à Bouc Bel Air

Bien s'équiper

La hache est un outil très accessible mais cependant difficile à manier, pouvant alors présenter des risques de blessures assez importants. Elle s'utilise notamment pour couper du petit bois et des branches. La tronçonneuse sera donc votre meilleur allié pour couper du bois de chauffage. Il existe deux types de tronçonneuses : la tronçonneuse électrique, utilisée pour le débitage (coupage des bûches), et la tronçonneuse thermique, pour l'abattage. Enfin, la scie peut s'avérer pratique à condition de choisir une scie à bûches. 

Bien procéder

Il faut savoir qu'un bon bois de chauffage met un an et demi à deux ans pour sécher, selon le type de bois. Les six derniers mois, entreposez vos bûches à l'intérieur (dans un hangar par exemple). Leur taux d'humidité ne doit pas dépasser 15%. Vous aurez besoin d'un chevalet sur lequel il faudra placer la branche, afin de procéder au débitage. Pensez à affûter la lame de votre tronçonneuse pour pouvoir réaliser une coupe facile. Enfin, empilez vos bûches de manière croisée et protégez les à l'aide d'une bâche.

Lire également : Faites estimer votre logement pour le vendre, c'est facile en Bretagne !

Choisir le bon type de bois

Le sapin et l’épicéa, quant à eux, sont des essences de bois moins denses, ce qui les rend plus adaptées pour un allumage facile. Toutefois, leur taux d’humidité est assez élevé, ce qui peut causer une combustion incomplète.

Si vous cherchez un bois avec une combustion rapide pour vous chauffer rapidement ou faire du petit feu pour cuisiner, par exemple, le peuplier sera le choix idéal.

Pensez à bien prendre en compte la qualité du bois. Il doit être sec et bien entreposé afin de ne pas perdre ses propriétés calorifiques. Un bois trop humide peut générer beaucoup de fumée et encrasser votre cheminée ou poêle à bois.

Choisir la bonne essence de bois est essentiel si vous voulez avoir une belle flamme, maintenir une température agréable dans votre maison tout en évitant les risques liés aux feux mal contrôlés.

Entretenir ses outils de coupe

Maintenant que vous avez choisi votre bois de chauffage et préparé les bûches, vous devez les couper pour une utilisation optimale.

Pensez à affûter la lame de votre hache ou tronçonneuse avant chaque utilisation. Une lame émoussée nécessite beaucoup plus d’efforts physiques pour couper le bois, ce qui peut causer des tensions musculaires et entraîner une fatigue prématurée.

N’hésitez pas à nettoyer régulièrement vos outils de coupe avec un chiffon sec après usage. Cette étape permettra non seulement d’éviter la rouille, mais aussi de prolonger leur durée de vie en réduisant l’apparition des résidus collants sur les surfaces métalliques.

Pour éviter toute corrosion du métal, appliquez aussi une fine couche d’huile végétale. Cela protégera efficacement toutes les pièces exposées aux éléments naturels (pluie, neige…).

Si vous stockez vos outils pendant plusieurs mois sans les utiliser • comme dans le cas des scies manuelles -, veillez à bien nettoyer et huiler chaque pièce séparément avant rangement : cela garantira qu’ils soient prêts à être utilisés lorsqu’il faudra s’en servir à nouveau.

Rappelez-vous que manipuler ces équipements demande beaucoup de vigilance : respectez toujours scrupuleusement les consignes données par le fabricant quant au port des équipements de protection individuelle (gants épais anti-coupure, lunettes de protection…).