Solaire : les lauréats d’un appel d’offres désignés

Dans un contexte de transition énergétique, beaucoup d’entreprises cherchent à se lancer dans le secteur de l’énergie solaire, un peu comme Engie. Le géant français des énergies propres occupe une bonne part du marché de l’énergie. Après un appel d’offres lancé par le Ministère de la transition écologique et solaire, les lauréats ont été désignés. Voici ce que vous devez en savoir.

77 lauréats au niveau national

Le Ministère de la Transition énergique et solidaire a tenu, le vendredi dernier, à publier la liste des 77 lauréats d’un appel d’offres concernant le solaire sur l’ensemble du territoire. L’appel d’offres en question concernait le développement des centrales photovoltaïques au sol. Les projets qui ont été attribués représentent une capacité totale de 500 mégawatts. Ce qui va correspondre à la 2e tranche sur 6 d’un appel d’offres dont le but est de construire l’équivalent de 3000 MW de panneaux photovoltaïques.

Ce projet a été lancé en 2016 et entend se poursuivre jusqu’en 2023. Pour les lauréats, le prix moyen du KW/h proposé ressort à 63.9 euros par mégawattheure. Ce prix tombe à 55.5 euros par KW/h si l’on prend en compte les projets de grande taille supérieurs à 5 MW. Ce qui représente 7 euros de moins que la précédente tranche.

Une prime de 3 euros MW/H

Pour tous les lauréats retenus, une prime de 3 euros MW/H a été ajoutée afin d’encourager l’engagement à recourir au financement participatif afin de les financer. Dès lors, près de la moitié des projets seront implantés sur des terrains dégradés en accord avec la définition du SOGED. Autrement dit, ce seront des friches industrielles, des carrières industrielles ou des décharges qui seront utilisées. Parmi les régions bénéficiaires, on peut dire que la région Aquitaine arrive largement en tête en termes de capacités installées avec 139.1 MW attribués. Le Grand Est vient en seconde position avec 74 MW.

Un besoin d’assurer la transition énergétique

En France, et dans plusieurs autres pays d’Europe, la transition énergétique est une réalité et les autorités veulent l’accélérer d’ici l’horizon 2020. Pour cela, plusieurs mesures allant dans le sens de faciliter le passage aux énergies propres sont en train d’être prises et ceci dans tous les secteurs de l’économie (automobile, énergie, transport, etc.). Aujourd’hui, le passage au solaire est déjà bien enclenché et il est dirigé par Engie, une société spécialisée dans les énergies propres et qui pèse aujourd’hui 66.6 milliards de chiffres d’affaires.