Nissan : une citadine électrique à la conquête du marché chinois

L’année 2018 risque d’être une année de défis pour la marque Japonaise. Après avoir conquis le marché Européen, Nissan entend s’attaquer à la Chine, un marché de plus de 300 millions de personnes détentrices d’un permis de conduire. Cette citadine sera beaucoup moins coûteuse que l’actuelle Nissan Leaf.

Depuis quelques années, plusieurs médias relayent l’information selon laquelle la marque Nippon entend investir le marché chinois. En effet, une récente interview réalisée avec Hiroto Saikawa, le big boss de Nissan, a laissé filtrer le fait que la marque entendait mettre sur le marché chinois une nouvelle citadine électrique.

Les premiers détails

Du modèle en lui-même, il faut dire que l’on ne connait pas vraiment les détails. En effet, le grand patron de Nissan a juste précisé qu’il s’agirait d’une voiture qui allait offrir une autonomie suffisante pour sillonner les métropoles chinoises. Il s’agit surtout d’un modèle qui sera assemblé sur une plateforme standard qui appartient à l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Logiquement, cette plateforme serait réutilisée lorsque le constructeur français voudra entamer la fabrication de la Kwid, un véhicule « zéro émission » attendu sur le marché chinois courant 2009.

À moitié prix

En ce qui concerne la fabrication du modèle, Hiroto Saikawa a confirmé l’implication du partenaire chinois Dongfeng Motor. On estime aussi que plusieurs autres fournisseurs locaux vont être mis à contribution. Selon Nikkei, la petite citadine de Nissan devrait, après déduction des subventions, s’échanger contre un chèque dont le montant serait compris entre 13.400 et 20.000 euros. Ce qui représente le prix d’un véhicule thermique de taille similaire. Ce qui représente alors un prix 2 fois moins cher que l’actuel Nissan Leaf.

Un marché assez réceptif

Le marché automobile chinois est en train de connaitre de profondes mutations. Autrefois réticente aux voitures électriques et respectueuses de l’environnement, la Chine est en train d’adopter une autre posture avec la promotion des voitures électriques, notamment au niveau des taxis.

Aujourd’hui, les Chinois sont beaucoup plus disposés à acheter une voiture électrique que par le passé. Ils ont été sans doute convaincus par les vagues de pollutions qui sévissent dans plusieurs villes de Chine depuis plusieurs années. Les grands fabricants automobiles ont senti ce vent de changement et n’hésitent plus à faire la promotion de leurs modèles électriques sur ce marché en plein essor et qui représente un véritable enjeu pour les industriels du secteur automobile. La petite citadine de Nissan est une manière d’afficher les ambitions du constructeur.