Auto

Est-ce une bonne idée de rouler sans assurance ?

Dans le souci d’économiser de l’argent, il peut être tentant de ne pas souscrire à une assurance automobile après l’achat d’un véhicule. Cependant, la loi oblige tous les propriétaires de véhicules à avoir une assurance automobile active. Tout conducteur ne disposant pas d’une preuve d’assurance valide est passible de sanctions sévères, qui varient selon les États. Voici les raisons pour lesquelles vous devriez toujours maintenir votre assurance à jour.

Les avantages de souscrire à une assurance automobile

Il n’est pas recommandé de conduire sans assurance, même si vous parvenez à le faire d’habitude sans rencontrer de problèmes. Les accidents sont des catastrophes imprévisibles et les coûts des dommages matériels et corporels peuvent rapidement devenir ingérables. Il est donc essentiel de disposer d’une assurance pour être en mesure de gérer toutes formes d’imprévus. C’est pourquoi lorsque vous achetez un nouveau véhicule, le concessionnaire exige une preuve d’assurance avant que vous puissiez quitter le terrain.

Lire également : Quelles sont les étapes à suivre pour résilier son assurance auto ?

Ce que risque un conducteur sans assurance en cas d’infraction

Ne pas avoir d’assurance automobile ou ne pas être en mesure de prouver que vous en avez représente deux infractions distinctes. Lorsque votre papier d’assurance auto n’est pas sur vous et que vous êtes interpelé, vous devez fournir la preuve que vous en avez dans un délai déterminé. Ce délai, spécifié par l’agent qui vous remet la contravention, peut aller de 24 heures à quelques jours. Si vous ne parvenez pas à vous justifier, vous risquez les sanctions suivantes.

Une suspension du permis de conduire

Ici, la durée de la suspension peut varier. Dans certains États, elle prend fin lorsque vous présentez une preuve d’assurance. Dans d’autres, le tribunal peut suspendre votre permis de conduire pour une période déterminée en fonction des lois du pays. Les circonstances qui entraînent la suspension varient en effet d’un État à l’autre.

A lire également : Est-ce que la location de voiture est rentable ?

La mise en fourrière du véhicule et perte de l’immatriculation

Si vous êtes pris en flagrant délit de conduite sans assurance, surtout en cas d’accident, un tribunal peut ordonner la mise en fourrière de votre véhicule. Il peut également vous retirer votre permis et votre immatriculation. Dans la plupart des pays, vous ne conduirez plus de véhicule tant que vous n’aurez pas présenté une preuve d’assurance valide au tribunal.

Une peine de prison pour récidivisme

Conduire sans assurance est considéré comme un délit et peut vous amener en prison. Par ailleurs, il est peu probable qu’une peine de prison soit imposée pour une première infraction de défaut d’assurance. En revanche, pour les personnes récidivistes, c’est bien possible et les amendes seront sévères.

Des sanctions financières

Les amendes que vous risquez en roulant sans assurance peuvent varier entre 150 et 5 000 euros pour votre première infraction (toutes taxes comprises). Cependant, la somme peut être plus élevée en cas d’accident alors que vous conduisez sans assurance. Pire encore, si le conducteur que vous heurtez n’a pas une assurance automobile de protection contre les blessures corporelles, l’amende peut vous coûter des dizaines de milliers d’euros. Autrement dit, votre responsabilité financière sera hautement engagée, surtout si vous êtes reconnu coupable de l’accident.