Tech

Quel est l’essentiel à savoir sur la conception des cartes électroniques 

La science est en perpétuelle évolution. Elle a permis la création de composantes électroniques très performantes. En effet, pour assurer aux appareils un fonctionnement optimal, les concepteurs leur intègrent des circuits imprimés. Grâce à ceux-ci, il est facile d’agencer des composants électroniques tout en leur fournissant de l’énergie électrique nécessaire. Que faut-il savoir sur la conception des cartes électroniques ? Découvrez-en davantage ici.

Qu’est-ce qu’une carte électronique ?

Connue sous l’appellation « circuit imprimé », la carte électronique est une pièce dont la fonction est d’assurer la liaison électrique entre plusieurs composants électroniques. Il s’agit ici d’un circuit d’une grande complexité dont la réalisation nécessite le regroupement ainsi que l’assemblage de plusieurs éléments. En effet, cela requiert l’agencement de plusieurs couches de cuivre qui doivent être isolées en vue d’avoir des pistes dont les terminaisons sont des pastilles.

A lire aussi : Didacticiel PowerPoint

Les cartes électroniques sont incorporées dans la quasi-totalité des équipements électroménagers. Il y en a également dans les machines industrielles. Leur conception passe par plusieurs étapes. Ces dernières constituent les normes que respectent tous les fabricants. Visitez Cats Power Design pour en savoir plus sur ces cartes.

Quels sont les étapes et les outils de la conception des circuits imprimés ?

A lire aussi : Boom du télétravail : protéger son PC des cybermenaces devient un impératif

Pour concevoir des circuits imprimés, il faut disposer de certains outils spécifiques. Il faut également suivre des étapes bien précises.

Les outils de la conception des circuits imprimés

Les outils nécessaires à la conception des circuits intégrés sont multiples. Néanmoins, il est facile de les dénicher. Ainsi, les outils qu’utilisent les concepteurs de cartes électroniques sont entre autres :

  • La résine époxy ;
  • Les circuits intégrés ;
  • Les condensateurs ;
  • Les diodes ;
  • Les résistances ;
  • Les transistors.

Dès que ces accessoires sont réunis, le fabricant passe à la première étape de la réalisation de la carte électronique.

Les diverses étapes de la fabrication des circuits imprimés

Pour entamer un tel projet, le concepteur procède d’abord au choix de la technique de fabrication adéquate. Par la suite, il crée le typon. Il s’agit d’une feuille transparente permettant l’impression de motifs à l’aide d’encre opaque. Dans l’ordre, le concepteur de la carte se charge de déterminer ses mesures. Dès que cela est fait, ce dernier procède à l’impression de cette dernière. C’est ensuite que vient l’étape où il pose le typon en vue de commencer le transfert du circuit. Une fois cela fait, le concepteur refroidit la carte puis retire le typon. Les dernières étapes consistent au séchage du circuit imprimé puis à sa gravure.

Que faut-il savoir sur la directive cem ?

La directive cem participe au marquage CE pour tous les appareils ayant rapport avec la compatibilité électromagnétique. Cette dernière est entrée en vigueur dans le mois d’avril 2014. Cette directive mise sur pied par le Parlement européen est applicable dans les secteurs de l’électricité et de l’électronique. Elle concerne directement tous les appareils capables de bouleverser l’environnement électromagnétique.

En somme, la carte électronique contribue à assurer la continuité du passage de l’électricité à travers un ensemble de composants électroniques. Pour parvenir à en concevoir, les fabricants se conforment à des normes (CEM) et suivent des étapes de fabrication bien définies.

Afficher
Cacher