Société

Les arrêts de travail toujours en hausse en Bourgogne Franche-Comté

Depuis quelque temps, on a noté une hausse importante des indemnités journalières et ceci est en train d’inquiéter les assurances maladie. Il faut dire que les causes sont à la fois multifactorielles et complexes. Il s’agit alors d’un sujet à la fois compliqué et préoccupant, surtout avec l’augmentation des indemnités journalières d’arrêt de travail. D’ailleurs, certaines caisses tirent clairement la sonnette d’alarme avec une hausse de plus de 8%. Ce qui est particulièrement gênant, surtout lorsqu’on sait qu’une bonne part de cette augmentation est non justifiée.

Une mesure de soin

Selon plusieurs professionnels dans la zone, les indemnités journalières sont indispensables en ce sens où elles permettent de ne pas faire travailler une personne qui n’en est pas capable. Toutefois, c’est à partir du mot « non justifié » que tout se complique, car ce n’est pas du tout évident pour tout le monde. De plus, il s’agit d’une mesure qui doit être dosée, comme on le fait avec un médicament. Autre dérive remarquée, c’est que les patients ont du mal à reprendre le travail correctement et se réfugient souvent derrière le motif de l’arrêt de travail.

A lire aussi : Une question de stratégie

Les professionnels recommandent alors des actions allant dans le sens de prévenir la désinsertion professionnelle. Pour cela, ils préconisent l’action d’un médecin contrôleur afin de suivre le patient et, au besoin, émettre un avis par rapport à la disponibilité de celui-ci. Cependant, il faut aussi dire que l’assuré a souvent tendance à se perdre entre son médecin traitant, le médecin spécialisé, le médecin du travail, la CPAM ou encore l’assurance privée. À noter surtout que l’arrêt de travail doit toujours être accompagné d’obligations, notamment au niveau des sorties ou des contrôles.

Lire également : Processus de fabrication à la chocolaterie Marseille

Communication et accompagnement : les mesures plébiscitées

Face à aux proportions que peut prendre le phénomène, les spécialistes de la question misent sur l’accompagnement et la communication comme étant les seules voies possibles pour faire face à la hausse des arrêts de travail. D’abord, il faudra chercher à savoir comment cette hausse s’explique puis tenter de trouver des solutions à tout cela. Il faudra alors se pencher sur la question en ayant une vision plutôt régionale, car ce n’est pas la fraude qui explique cette situation. Ensuite, il faudra communiquer largement sur la question avant de se pencher sur l’accompagnement individuel qu’il faudra avoir. Des objectifs pourront par la suite être valablement fixés par les autorités.

Afficher
Cacher