Alex Dreyfus explique l’objectif final de la GPL

La plupart des initiatives d’Alex Dreyfus et son équipe reposent sur la Global Poker League. C’est le cas notamment de la League et du Cube. L’équipe de Mediarex a travaillé d’arrache-pied pour construire une fondation, un cadre qui permettra à la GPL d’exister et de gagner davantage de public dans les prochaines années.

Le défi que Dreyfus entend relever est de consolider cette fondation afin de soutenir un grand événement en direct. C’est dans cet esprit que son équipe a changé de fusil d’épaule, en quelque sorte. La société Mediarex est en effet passée d’ESL à eLeague. Avant d’obtenir une forte audience de spectateurs en direct, l’équipe d’Alex Dreyfus se penche davantage sur le produit numérique de Mediarex, ainsi que sa distribution. Cette démocratisation de GPL passe forcément aussi par une consolidation du pouvoir marketing. Cette étape est incontournable afin de créer la meilleure expérience en direct.

Éviter de brûler les étapes pour « décoller correctement »

Les journalistes demandent parfois à Alex Dreyfus si la stratégie de Mediarex consiste à impliquer dans la GPL les fans, soit en tant que public ou via des concours et des ventes de produits. Mais l’homme a tenu à souligner que son équipe se concentre davantage sur les concours et les ventes de produits que sur un éventuel effort pour inclure les fans en tant que public. Cependant, Alex Dreyfus ménage une porte de sortie et laisse entendre que l’implication des fans, dans un avenir plus ou moins proche, est une éventualité envisageable. Le fait est que Dreyfus ne veut pas brûler les étapes. N’oublions pas que la précipitation est la principale cause des échecs d’autres Poker League. « Nous avons besoin de beaucoup de temps et quelques années pour décoller correctement », précise le CEO de Mediarex.

Des sondages qui en disent long sur les joueurs de poker

Alex Dreyfus continue à développer la GPL, notamment en favorisant les liens entre les équipes ou les joueurs avec les fans. La GPL fait à cet effet office de courroie de transmission. C’est une véritable plateforme qui offre autant aux joueurs qu’aux fans plusieurs fonctionnalités intéressantes : « Watch’Em », « Shop’Em », « Bet’Em », « Draft’Em », « Stake’Em », « Play’Em » et « Experience’Em ».

Pour mieux comprendre les tendances des joueurs et les fans, Mediarex recourt à de nombreux sondages. L’équipe utilise notamment l’excellent outil qu’est le site TheHendonMob.com. Les enquêtes révèlent par exemple que 40 % aimeraient jouer avec de l’argent réel et près de 50 % voudraient parier sur les joueurs de poker. Elles relatent aussi que 55 % joueraient un tournoi de poker en équipe et 41 % seraient prêts à payer pour jouer un match contre une célébrité, etc. « Avec ces résultats étonnants, la GPL peut devenir une plateforme formidable pour les meilleurs joueurs du monde », se félicite Alex Dreyfus.

L’image de la GPL

Alex Dreyfus est optimiste quant à l’enthousiasme des joueurs : « Nous avons beaucoup de chance avec les joueurs qui ont décidé de s’engager dans la GPL, explique le leader de Mediarex. Une très grande majorité d’entre eux sont très engagés. » L’homme se dit aussi « reconnaissant pour l’attention et la volonté qu’ils [les joueurs] ont de développer le poker et de donner une chance à la GPL d’en faire partie. » Dreyfus tient aussi à préciser qu’« aucun de ces acteurs ne le fait pour des revenus à court terme » et que les participants à la GPL sont tout simplement conscients que « sans joueurs, nous ne pouvons pas développer le jeu, et certains sont désireux de devenir des ambassadeurs pour le promouvoir. »

Obtenez ici plus d’informations sur les ambitions d’Alex Dreyfus concernant l’avenir de la GPL.