Comment changer de site web ?

Comment changer de site web ?

Changer de site web peu après la création n’est pas chose commune. Malheureusement, ce sont des choses qui arrivent en cours de route suite à certaines raisons. La principale étant que votre hébergeur actuel ne satisfait pas vos besoins. L’unique solution est de migrer vers un nouvel hébergeur. Il existe différentes méthodes de changement de site de web. Découvrez-en à travers cet article.

Déléguer le processus de migration (gratuit)

Le marché de l’hébergement web est concurrentiel et chaque hébergeur essaye de sortir son épingle du jeu et ainsi acquérir de nouveaux clients. Beaucoup d’entre eux proposent de migrer les sites web de nouveaux clients gratuitement. C’est une excellente pratique pour ne pas perdre de temps et ne pas se tracasser. En utilisant cette option vous devez suivre les instructions suivantes.

A lire également : Interview avec Le fondateur du site Lestendances.fr

Inscription chez un hébergeur avec migration gratuite

Le processus est simple. Choisissez la société d’hébergement qui vous sied. Inscrivez-vous. Ensuite, faites une demande de migration de site web. En un rien de temps, l’équipe dédiée se met à la tâche. Une liste exhaustive d’hébergeur proposant des migrations de site web gratuit : Hostlinger, Inmotion standard, GreenHeeks, Interserver, TMD Hosting, Cloudways.

Demande de migration

Il s’agit ici de lancer une demande de migration auprès du nouvel hébergeur. Assurez-vous d’insérer toutes les informations de connexion de votre hôte précédent : nom, connexion et autres. Reste au nouvel hébergeur de faire le reste du travail.

A lire en complément : Plus d’une centaine de chauffeurs VTC manifestent dans le centre-ville de Lille

Prenez du répit

Une fois toutes ces tâches en voie d’exécution, détendez-vous et profitez. Le résultat final sera à vos goûts.

Effectuer et mener la migration à la main

Achat d’un nouvel hébergeur

Aucune migration ne peut avoir lieu sans nouvel hébergeur. Vous allez faire une comparaison (coût, configuration du serveur et espace,) de toutes les solutions d’hébergement qui existent afin d’en choisir une. Il serait agréable d’informer votre clientèle via les réseaux sociaux que vous comptez migrer vers un nouvel hébergeur. Stipulez qu’ils n’utilisent pas le site pour atténuer le travail au système et vous épargnez les maux de tête.

Transfert des données et de la messagerie reliées au site web

Si votre site est statique (sans base de données) il suffit de télécharger l’ensemble (jpg, html ou mob) à partir de votre serveur initial et de les télécharger sur le nouvel hébergeur. Cela se fera en fonction de la précédente architecture des fichiers.  Grâce à certains agents, le délogement peut aller plus vite.

Dans le cas d’un site dynamique (avec base de données) un travail supplémentaire est demandé. Pour des sites dynamiques qui marchent avec des bases de données (MySQL). Il va falloir transporter toutes les données depuis l’ancien domaine et les apporter sur le nouvel. Cette phase peut être prise en main sur cPanel avec phpMyAdmin.

Le cas des systèmes de gestion de contenu (WordPress ou autres) est différent. Il faut installer de nouveaux outils sur le nouveau domaine.  Déplacer la base de données. Les plateformes telles que CMS offrent une facilité d’action avec l’option transfert.

La messagerie quant à elle peut être la partie la plus difficile à transporter sur un nouvel hébergeur web. Tout dépend de son emplacement : soit sur un registraire de domaine, un tiers ou sur l’ancien hébergeur.

Contrôle final et aide

Tous les fichiers sont présents sur le nouvel hébergement. Procédez à une vérification complète du site web. Il est possible de prévisualiser le site et de corriger toutes les erreurs pour le déployer sans accros.

Rallier le DNS et surveiller sa propagation

Le DNS est un ensemble de consignes qui dirigent l’utilisateur. Le rallier au nouvel hébergement permet aux visiteurs de trouver votre site. Aucun message d’erreur ne sera envoyé à ces derniers. Lorsque vous changez l’enregistrement du DNS, faites signe à votre ancien hébergeur de l’annulation. N’oubliez pas de surveiller le nouveau site sur plusieurs jours pour s’assurer qu’il n’y a aucun problème.

Plusieurs signes permettent d’affirmer qu’il est temps de changer d’hébergeur : site lent et en baisse, piratage, etc. Cela peut paraître épuisant et impossible mais pas de panique. Divers moyens existent pour vous faciliter la tâche. Renseignez-vous et demandez des conseils afin de vous faciliter la tâche.