dimanche, septembre 23, 2018
Maison

Biostimulants à action racinaire : des solutions pour gérer les facteurs limitants pédoclimatiques des cultures

agriculture raisonnee

En agriculture raisonnée, chaque problématique correspond à une solution précise, prenant en compte l’ensemble de l’énoncé du problème. Pour pallier les débuts de culture difficiles (froid, jeune pousse…) l’utilisation d’un biostimulant foliaire à action racinaire permet de les limiter efficacement. Sa composition riche en acides humiques et fulviques favorise une meilleure alimentation minérale des plantes. Sa forme liquide améliore son action stimulatrice. Le biostimulant assure donc une croissance racinaire optimale et une récolte optimale au niveau quantité et qualité. Il entre donc dans une pratique agricole raisonnée, plus près des besoins spécifiques des plantes et de leur environnement.

Un stimulateur de croissance localisé

Favoriser la croissance et la disponibilité des éléments nutritifs

Les biostimulants racinaires contiennent des acides humiques et fulviques, favorisant la croissance racinaire

La quantité d’ions nitrates disponible pour la plante est ainsi rapidement augmentée autour de l’épandage du biostimulant.

La plante grandit plus vite et se développe par les racines : la capacité d’absorption des éléments nutritifs de la plante des éléments augmente parallèlement aux ressources apportées par le biostimulant.

Les besoins de la plante sont donc respectés, au fur et à mesure qu’elle grandit.

Agir localement pour répondre aux besoins

Un biostimulant est fait pour une action locale. Son épandage précis optimise :

  • Son activation de l’humidification.
  • Son effet boostant sur la croissance racinaire.
  • La mise à disposition locale et précise des éléments nutritifs.
  • L’effet catalyseur de croissance foliaire.

Un dosage préalable des ressources souterraines en nitrates et autres oligoéléments, permettra d’affiner la quantité optimale de biostimulant à fournir au sol pour favoriser sa croissance.

Ce produit réduit également les stress liés à des carences, en mettant à disposition du végétal un stock régulier d’oligoéléments.

Une action rapide sur la chimie du sol

Un biostimulant sous forme liquide

Un biostimulant liquide assure une rapidité maximale des réactions chimiques impliquées dans son mode d’action. La solubilité du produit facilite en effet :

  • la nitrification et la libération de nitrates.
  • l’absorption racinaire.
  • les échanges d’éléments nutritifs avec le complexe argilo-humique.

Contrairement aux stimulants biologiques en granulés, qui ont une action plus lente, ces biostimulants liquides sont rapidement disponibles par le sol et la plante.

Le mode d’action du stimulant biologique est donc favorisé par sa forme soluble et sera idéal pour faire démarrer une culture ou pour compenser un climat trop froid.

Un fertilisant idéal pour des jeunes plants

Les jeunes pousses ont souvent du mal à amorcer leur croissance, parce que leurs racines, encore fragiles et peu nombreuses, peinent à absorber leurs éléments nutritifs.

Afin d’éviter un retard de croissance et pénaliser l’ensemble de la culture, le recours au biostimulant paraît idéal.

Ces simulateurs de croissance agissent comme des catalyseurs de la vie chimique des sols et des échanges moléculaires avec les racines. Ils participent à la réussite d’une culture en respectant l’équilibre des ressources du sol et des capacités du végétal.

Afficher
Cacher