Santé

Pourquoi le CBD est légal ?

Le cannabis est normalement interdit de consommation dans plusieurs pays du monde. Pourtant, dans ces mêmes régions, l’on a rendu légale la vente du CBD. Pour comprendre ce paradoxe, l’on vous propose ce qui suit.

L’intervention de l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé est une institution qui décide à l’échelle planétaire des questions sanitaires. Presque tous les pays du monde sont sous son autorité, du moins officiellement. Elle intervient donc dans tous les débats et se veut une référence.

A lire en complément : Le cosmétique bio de luxe : une nouvelle tendance sur le marché

Cette organisation a servi de terrain d’échanges houleux entre les différents représentants des différents pays membres sur la nécessité de consommation du CBD. Cela s’est joué à peu de choses. Toutefois, après cette rencontre, le CBD a été jugé sûr officiellement par l’OMS.

Pour précision, c’est en décembre 2020 que la décision a été prise. Les votes ont permis à la majorité simple de l’emporter, soit 27 voix contre 25. L’on retient donc officiellement que le cannabidiol n’est pas une substance nocive pour la santé selon les prescriptions de l’organisation planétaire de la santé. De ce fait, tous les pays membres devraient la légaliser sans problème.

A lire également : Comment devenir un spécialiste de la vision ?

La réglementation européenne

Le 19 novembre 2020, la Cour de justice européenne a statué sur la vente ou non du CBD dans la zone euro. Après les débats et les nombreux témoignages, les partisans de la libre circulation des personnes et des biens ont pu faire passer leur opinion. Ils considèrent que l’interdiction du cannabidiol dans certains pays pourrait être un problème à l’échelle continentale. Ils soutiennent que cela voudrait dire que certains pays refusent de laisser les partenaires faire du commerce sur leur sol.

La cour de justice a donc tranché en faveur de la vente du cannabidiol dans l’espace européen. C’est cette décision qui sert de fer-de-lance à tous les pays de l’UE qui désirent légaliser le cannabidiol. Cela a facilité la tâche à plusieurs parlementaires dans la quête de liberté pour tous. Même en France, l’on en est à la légalisation du CBD. Certaines structures offrent d’ailleurs en toute légalité des produits pour la phase d’essai du CBD.

La composition chimique

Le CBD est la partie utile du cannabis. L’on peut l’employer en médecine sans qu’il n’y ait de retombées futures pour l’organisme des patients. C’est ce que se sont évertués à prouver un grand nombre de laboratoires.

Pour commencer, l’on atteste que le CBD contient moins de 0,2 % de THC. Cette quantité insignifiante de tétrahydrocannabinol le rend alors inoffensif pour le cerveau de l’homme. La question de la dépendance a ensuite été écartée. Le CBD contient des substances relaxantes pour le corps et aucune substance psychotrope. L’on ne peut alors pas avoir, après consommation, des réactions équivoques. Enfin, l’important avec le CBD est que ce n’est pas, en termes de composants, une substance stupéfiante. L’on n’exploite pas toute la plante, juste les composants médicaux.

Il est à noter que pour les produits fabriqués à base de CBD, l’on n’insiste pas trop sur le CBD même. Il n’est présent qu’à un taux de 30 % dans la constitution complète de l’huile de CBD, par exemple.

Afficher
Cacher