mercredi, novembre 14, 2018
Actu

La culture hydroponique, une technique en vogue

Il y a encore quelques décennies, l’hydroponie était le monopole des acteurs de l’industrie agroalimentaire. Cela a cependant changé avec le temps et avec un nombre de plus en plus croissant de particuliers qui adoptent cette culture dans leur maison. Allons découvrir le concept !

Culture hydroponique : étymologie et définition

Cette technique tire son nom des termes grecs « hydro » qui signifie eau et « ponos » qui fait référence au travail. Elle est ainsi basée sur le respect de l’expression « laisser l’eau faire son travail ». C’est un mode de culture sans terre qui a déjà démontré de nombreuses fois son utilité vu qu’il donne aux plantes tous les éléments dont elles ont besoins pour bien se développer.

La culture hydroponique se fait donc, en principe, sur un milieu aqueux dans lequel on trouve tous les éléments nécessaires pour l’accroissement des plantes. Mais le terme est aussi utilisé, par extension :

  • aux cultures sur substrats inertes du point de vue physico-chimique arrosés d'une solution nutritive
  • et même   aux cultures sur substrat artificiel non alimentaire, mais pas inerte du point de vue physico-chimique

Culture hydroponique : quels avantages ?

Le recours à la culture hydroponique permet de profiter de nombreux avantages :

  • émancipation des contraintes de certains sols
  • propreté et aisance du démarrage d’une culture pour un jardinier amateur
  • économie d’eau, car il n’y a pas de pertes par évaporation ou par projection
  • rendement plus élevé par rapport à la méthode de culture traditionnelle
  • production de produits de bonne qualité
  • moins de contraintes pour le déplacement de la culture et la simplification des techniques de culture

Au vu de ces avantages, il est difficile de résister à l'idée d'adopter cette technique de culture. Pour une réussite garantie, il faut tout de même se référer à un spécialiste pouvant offrir de nombreux conseils pertinents.

Afficher
Cacher