Les banques centrales achètent de l’or : vrai ou faux ?

Les banques centrales achètent de l’or : vrai ou faux ?

Les banques centrales jouent un rôle important dans la santé financière d’un pays. Afin d’atteindre leurs principaux objectifs, elles effectuent différentes missions à l’instar de la gestion des réserves d’or du pays. Cependant, ces institutions achètent-elles ou non de l’or pour constituer la réserve nationale ? Dans cet article, nous vous expliquons comment ce processus se déroule et les raisons pour lesquelles elles achètent de l’or.

La banque centrale : un gage de stabilité financière

Les missions des banques centrales sont identiques à travers le monde. Une banque centrale joue plusieurs rôles au niveau d’un pays, notamment l’émission et la circulation de la monnaie sous différentes formes. Il lui revient aussi de fixer le taux d’intérêt directeur. Cette institution est également chargée d’assurer la stabilité des prix en maintenant l’inflation à un niveau acceptable pour la population.

Lire également : Comment apprendre le trading de forex ?

La banque centrale créée par exemple une réserve d’or pour se protéger d’une éventuelle inflation conséquente. Comme vous pouvez le voir sur veracash.fr, certains investisseurs misent également sur des valeurs refuges comme l’or et l’argent métal par le biais de comptes non bancaires qui permettent tout de même de bénéficier d’une carte de débit et d’un IBAN. Ils sécurisent ainsi leur épargne et protègent leurs actifs lorsque les marchés boursiers sont incertains. Ces institutions permettent de rendre accessible l’investissement des métaux précieux à un public plus large.

Les banques centrales achètent-elles de l’or ?

La réponse est oui. Il revient aux banques centrales de constituer la réserve d’or de leur pays à travers l’achat. Ces institutions se chargent également de gérer le stock d’or établi. Ce métal précieux est considéré depuis longtemps comme un actif de réserve pour les banques centrales. Il a été considéré comme une unité de référence qui soutenait la monnaie fiduciaire d’un pays durant la période de l’étalon-or. La convertibilité dollar-or a pris fin en 1971 suite aux accords de Bretton Woods. Si l’or ne jouait plus un rôle monétaire à partir de ce moment-là, il a toujours eu une importante valeur.

Lire également : Conseiller financier : comment devenir un expert ?

Adam Glapinski, gouverneur de la banque centrale de Pologne, renchérit cette hypothèse en affirmant que l’or symbolise la puissance d’un pays. En 2020, les banques centrales ont acheté 326 tonnes d’or et elles ne vont pas encore s’arrêter là. Cette même année, elles disposaient déjà de 35 000 tonnes d’or dans leurs coffres.

banque centrale achat or

Pourquoi les banques centrales achètent-elles de l’or ?

Plusieurs raisons poussent les banques centrales à acheter de l’or. D’abord, ce métal jaune est une valeur refuge. Il représente un actif sûr permettant à la banque centrale d’assurer la santé financière de son pays.

Puis, l’or physique est aussi un investissement à long terme. Il permet ainsi de se protéger contre les éventuelles inflations. En d’autres termes, le métal jaune joue le rôle de ligne de défense quand un pays se trouve dans des conditions financières extrêmes. En effet, il prend énormément de valeur durant une crise économique ou financière.

De plus, l’or est très prisé pour diversifier les portefeuilles de réserves des banques centrales. En se tournant vers ce métal jaune, ces dernières peuvent réduire les parts allouées au dollar américain et à l’euro. Ces deux monnaies représentent 65 % des actifs de réserve détenus par les banques centrales.

Les banques centrales achètent de l’or pour différentes raisons, mais la plus importante est le maintien de la santé financière de leur pays. L’or possède effectivement les caractéristiques d’une valeur refuge. Il constitue aussi une alternative fiable et durable grâce à sa forte liquidité et à ses propriétés diverses.