Comment fonctionne l’assurance retraite ?

Comment fonctionne l’assurance retraite ?

Les salariés tout comme les travailleurs indépendants recherchent activement des solutions d’épargne efficaces afin de générer des fonds annexes pour financer leurs retraites. En effet, la constitution d’un patrimoine complémentaire à la pension de retraite est un enjeu majeur pour toute personne active sur le marché du travail. C’est pour cette raison que l’assurance retraite ainsi que les régimes de retraite complémentaire existent. Ces derniers permettent de garantir une cession de l’activité professionnelle sereine et sans encombre. Mais en quoi consiste exactement l’assurance retraite ? Cet article saura répondre à vos questions.

Assurance retraite, mécanismes et fonctionnement

Avant d’entamer notre analyse des spécificités de l’assurance retraite et du régime complémentaire retraite, il est important d’expliquer les principes de ce type d’assurance pour ainsi en comprendre l’utilité et les avantages.

A lire également : Comment fixer un budget pour votre projet immobilier ?

Qu’est-ce qu’une assurance retraite ?

Une assurance retraite est un dispositif d’épargne qui a été établi en 1945 suite à la création de la Sécurité sociale. Ce type d’assurance concerne essentiellement 3 catégorise d’actifs :

  • Les employés du secteur privé
  • Les travailleurs indépendants
  • Les salariés

Il faut noter que l’assurance retraite fait l’objet d’une obligation légale pour toute personne exerçant une activité professionnelle. L’institution responsable de la gestion de la couverture retraite est la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV). Cette dernière reçoit des employeurs des déclarations sociales nominatives (DSN) comprenant toutes les informations nécessaires au suivi des assurés. Cet organisme traite les dossiers d’environ 36 millions d’assurés en France.

A lire également : Comparateur de frais bancaires, quelle est son utilité ?

Quels sont les principaux mécanismes régissant l’assurance retraite ?

Les salariés et les travailleurs indépendants effectuent des versements financiers à un système de retraite complémentaire. La gestion de ce dernier est assurée par l’AGIRC-ARRCO.

Le montant des cotisations versées dépend de plusieurs facteurs. En effet, la cotisation en question est définie sur 7% si vos revenus sont inférieurs au plafond RCI (Régime Complémentaire des Indépendants) qui est de 38 916 euros en 2022. Si la part de votre capital est comprise entre le plafond RCI et le 4 fois le plafond annuel de la sécurité social, le montant de la cotisation s’élèvera à 8%. Il est important de noter que la base de cotisation correspond à votre revenu non salarié.

Quels sont les régimes rentrant dans le cadre de l’assurance retraite ?

Il est nécessaire de mettre en exergue les différents niveaux de couverture encadrés par l’assurance retraite. En effet, ces derniers viennent compléter la pension de retraite et sont pour la plupart des degrés de garantie obligatoires.

Comment calculer la pension de retraite ?

La pension de retraite est le montant que l’actif reçoit lors de l’arrêt de ses activités professionnelles. Généralement, la pension de retraite ne suffit pas à subvenir aux besoins du retraité. C’est pour cette raison qu’il est important d’épargner. La pension de retraite est calculée en fonction de certains facteurs.

  • Le salaire annuel moyen accumulé durant les 25 meilleures années en termes de rémunération,
  • Le taux de liquidation
  • Le nombre de trimestres cotisés comparé au nombre de trimestres suffisants pour prendre sa retraite à taux plein

Il existe une formule d’apparence simple qui permet de calculer le montant de la pension de retraite. En effet, cette dernière est obtenue après le produit de la durée d’assurance, le salaire annuel moyen et le taux de liquidation. Cependant, l’obtention des valeurs exactes de ces facteurs est une entreprise très complexe.

Le fonctionnement du régime de retraite complémentaire

Le régime de retraite complémentaire est fondé sur un système de points proportionnel au volume de cotisations effectuées par l’assuré. En effet, ce dernier percevra un capital complémentaire à sa pension de retraite grâce à ce régime. Le montant de la somme perçue est défini par le produit des points cumulés et de la valeur de ces derniers durant l’année. Il faut noter que la valeur des points est réévalués annuellement. En plus du régime de retraite complémentaire, il existe un régime supplémentaire qui est totalement facultatif. Ce dernier ouvre droit à des options plus avantageuses.