Comment créer son entreprise ?

Comment créer son entreprise ?

Comme beaucoup de français, vous caressez le rêve de vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale ? Toutefois, vous hésitez à sauter le pas ? Plusieurs raisons peuvent être avancées pour expliquer la réticence de plusieurs à définitivement s’engager dans l’entreprenariat. Eh bien, c’est possible de créer son entreprise en respectant quelques étapes. Quelle que soit la nature de votre projet, nous vous présentons dans cet article, les étapes essentielles à suivre pour réussir sa mise en œuvre.

Plan de l'article

Quel intérêt à se lancer dans la création d’entreprise

Plusieurs raisons peuvent pousser une personne à vouloir créer son entreprise. Bien que les raisons évoquées puissent varier d’un individu à un autre, il existe toutefois des points de motivation générale.

A lire également : Top 15 des obstacles à la productivité qui entravent votre équipe

Il s’agit entre autres de la recherche de la liberté (le créateur d’entreprise est son propre patron) ; le goût du challenge (la création d’une entreprise permet à certains de donner un sens à leurs vies) ; la créativité (avoir la possibilité de créer une idée et de la développer) ; la recherche d’une certaine autonomie (pouvoir se fixer soi-même ses objectifs et définir la manière de les atteindre) et enfin le désir de gagner plus d’argent. Afin de pouvoir satisfaire à tous ces éléments, il est important de réussir votre projet et cela passe par le fait de savoir comment créer une entreprise.

Les grandes étapes de la création d’une entreprise

La création d’une entreprise est un processus qui peut s’avérer complexe et ne doit donc pas être pris à la légère. Avant de vous lancer, vous devez vous assure de bien maîtriser toutes les démarches. C’est la condition pour être certain non seulement de réussir la mise sur pied de votre entreprise, mais encore d’en faire une société pérenne.  Découvrez les huit étapes importantes dans le processus de création d’une entreprise.

A lire en complément : Travailler pour un accro au travail : 10 conseils pour retrouver votre équilibre travail-vie personnelle

Première étape : identification d’une idée d’entreprise

La création d’une entreprise ne se fait pas par une baguette magique. Elle nécessite une profonde réflexion en amont. L’idée reçue selon laquelle la création d’entreprise serait innée chez certaines personnes doit devrait être reconsidérée. Quelles que soient vos prédispositions naturelles à l’entreprenariat, vous devez murement réfléchir à un projet avant d’envisager sa mise en œuvre.

Dénichez les opportunités

C’est l’étape où vous laissez parler votre créativité. Vous réfléchissez au concept de votre entreprise (le nom, la déco, l’image de marque, les produits ou services, etc.). Vous devez vous poser la question cruciale de savoir quelle est la valeur ajoutée de votre idée pour vos potentiels utilisateurs. Vous devez faire preuve de curiosité et d’un sens élevé de l’observation pour trouver l’idée qui va répondre aux besoins de votre clientèle future.

Réalisez une étude de marché

Après avoir identifié l’idée d’entreprise, vous devez vérifier sa faisabilité ainsi que sa fiabilité en effectuant une étude de marché. Cette étude va vous permettre d’apprécier des informations importantes et aussi connaître la concurrence.

Pensez si possible à protéger votre entreprise

Vous pouvez partager votre idée d’entreprise avec des amis et des proches dans le but de mieux cerner votre projet. Mais faites attention à qui vous parlez, vous pourrez vous faire voler votre idée. Vous pouvez attendre de concrétiser quelques étapes de votre projet au travers d’une marque, d’un modèle ou d’un brevet en vue de solliciter une protection juridique auprès des organismes compétents.

Deuxième étape : validation de votre projet de création d’entreprise

La prochaine étape consiste en la validation du projet et à la mise en place d’un mécanisme de tests de l’idée.

Définissez votre business model

Il s’agit du cœur du business plan. Il permet de définir le concept de votre entreprise et la façon dont vous comptez la développer. D’une manière simple, le concept répond à la question de savoir comment vous allez gagner de l’argent. Il contient les éléments suivants : l’offre des produits ou services ; la valeur ajoutée ; la logistique et la rentabilité escomptée.

Testez votre idée de projet

L’objectif est de tester votre idée sur un échantillon représentatif de vos potentiels clients. Vous vérifiez ainsi la performance du concept en utilisant les méthodes « Proof of concept » ou « Minimum viable product ». Les retours obtenus de votre population cible vont vous aider à envisager des axes de modifications.

Trouvez vos premiers clients

Vous devez ensuite définir le profil de vos futurs clients en considérant l’âge, le sexe, les besoins, le secteur d’activité, etc. vous pouvez vous appuyer sur votre réseau professionnel, les réseaux sociaux ou des fiches de prospection.

Troisième étape : rédaction de votre plan d’affaires « Business plan »

C’est un document important  pour comprendre les futurs équilibres financiers de l’entreprise et également pour solliciter des financements.

Présentez votre projet ainsi que l’équipe du projet

Vous présentez votre projet de façon claire et précise ainsi que l’équipe autour. Cela permet de rassurer les éventuels partenaires ou organismes de financement sur la viabilité de votre projet.

Indiquez les stratégies de financement de votre entreprise

Les stratégies de financement que vous comptez mettre en place doivent clairement apparaître dans votre business plan. Ces stratégies sont des indicateurs qui seront étudiés pour vous accorder ou non un prêt.

Autres stratégies à inclure dans le business plan

  • Elaborez votre stratégie fiscale ;
  • Elaborez votre stratégie marketing ;
  • Elaborez votre stratégie d’acquisition ;
  • Elaborez votre stratégie de communication.

créer son entreprise

Quatrième étape : recherchez les financements de votre entreprise

Votre projet se dessine peu à peu. Vous devez maintenant penser aux types de financement pour le lancement de votre entreprise. Vous avez plusieurs options qui s’offrent à vous : faire usage de fonds propres ou à défaut se tourner vers des solutions de financement.

Utilisez vos fonds propres pour financer votre entreprise

Vous pouvez recouvrir à votre propre trésorerie ou un apport de la part des membres de la famille.

Faites recours à un emprunt pour financer votre entreprise

C’est le moyen le plus couramment utilisé pour la création des entreprises. Vous allez recevoir un prêt d’un organisme financier à rembourser avec des intérêts.

Organisez une levée de fonds en vue du financement de votre entreprise

Vous pouvez solliciter l’entrée au capital de nouveaux investisseurs dans le but de financer votre entreprise. En contrepartie, ils recevront des parts sociales ou actions sociales de l’entreprise.

Sollicitez des aides à la création d’entreprise

Il existe des subventions pour la création d’entreprises. Vous pouvez les solliciter si vous remplissez les conditions.

Cinquième étape : choix de la structure juridique de votre entreprise

Le choix de la structure est important car il va définir le fonctionnement général de la société au quotidien, les formalités de création, le régime social, le régime fiscal, etc. Il existe plusieurs types de formes juridiques à savoir :

Entreprises individuelles

Autoentreprise et entreprise individuelle

Sociétés commerciales

  • SARL et EURL ;
  • SAS et SASU.

Société civile immobilière (SCI)

Sixième étape : réalisation des démarches de création de votre entreprise

Les démarches que vous allez engager dépendent du statut juridique choisi. Par exemple, il sera plus aisé de lancer une entreprise individuelle que de créer une société commerciale.

Démarche pour la création d’une autoentreprise

Elle s’effectue auprès du CFE (Centre des Formalités d’Entreprises) et est déclarée via un formulaire P0 pour autoentrepreneur. Votre dossier doit comporter en outre un justificatif de domicile, une déclaration de non-condamnation ainsi qu’une déclaration d’insaisissabilité.

Démarches de création d’une société commerciale

La création d’une société commerciale implique d’accomplir certaines formalités  juridiques et administratives. Il s’agit entre autres de :

  • Rédiger les statuts de votre entreprise ;
  • Réaliser le dépôt du capital social de l’entreprise ;
  • Publier une annonce légale ;
  • Déposer votre dossier auprès du greffe : le dossier à déposer au greffe du Tribunal territorialement compétent ou auprès du CFE comprend les pièces suivantes : un formulaire M0 rempli et signé ; les statuts signés de la société ; une attestation de non-condamnation du gérant ; une attestation du dépôt du capital social auprès d’une banque et une attestation de parution dans un journal officiel (JAL).

Après le dépôt, votre dossier va être étudié et une réponse conséquente vous serez adressée dans les délais réglementaires. Si tous les éléments de votre dossier sont conformes, votre dossier sera accepté et il vous sera délivré un numéro d’identification marquant la naissance officielle de votre entreprise. Dans le cas contraire, vous serez notifié sur les points qui ont motivé le rejet de votre demande. Vous aurez ainsi la possibilité de corriger et de déposer à nouveau votre dossier.

Septième étape : communication pour la visibilité de votre entreprise

Vous y êtes, votre entreprise a désormais officiellement une existence légale. Vous devez pouvoir la valoriser pour lui donner de la visibilité. De nos jours, il existe plusieurs canaux de communication (site web, réseaux sociaux, publicité télé, presse écrite, presse en ligne, prospectus, etc.) que vous pouvez utiliser pour promouvoir votre entreprise et mettre vos produits et services en valeur.

Huitième étape : réception automatique du memento fiscal de votre entreprise

Après la création de votre entreprise, vous allez patienter une quinzaine de jours pour recevoir automatiquement votre memento. Ce document comprend l’activité de votre société ; toutes vos obligations en matière de fiscalité (impôt, régime d’imposition) ; vos produits ou prestations et un questionnaire à remplir et à retourner dans les 30 jours.