Actu

Textiles : quelles matières bio choisir ?

Visuel étiquette textiles matieres

À l’heure où les questions écologiques prennent de plus en plus d’ampleur, le choix des textiles est au cœur des préoccupations. Difficile en effet de faire la part des textiles bio et celle des textiles qui sont à la fois bio et écolos. Nous vous aidons à faire le tri pour mieux consommer.

Un secteur textile polluant

Le secteur du textile est l’un des plus polluants au monde. Son émission de gaz à effet de serre s’élève à plus d’un milliard de tonnes par an et l’utilisation en eau potable reste l’une des plus élevées au monde. Mais des efforts sont faits par certains industriels et artisans pour réduire l’empreinte écologique de leur production.

A lire en complément : Comment trouver un emploi à Tarbes ?

Cependant, pour les consommateurs, il est encore difficile de savoir quel textile choisir quand les labels ne sont pas forcément clairs et les habitudes fortement ancrées. Parmi les différentes matières disponibles sur le marché, le lin bio est la matière la plus écologique pour un tshirt, la pièce vestimentaire numéro 1 de nos dressings.

Etiquette textile

A lire en complément : Comment se passe une épilation maillot chez l estheticienne ?

Les différentes fibres naturelles, bio et écologiques

Les fibres naturelles séduisent un nombre croissant de consommateurs. Problème, elles ne sont pas toujours aussi écologiques qu’on pourrait le penser. Elles sont biologiques parce qu’au niveau de la culture, des efforts ont été menés pour réduire l’utilisation d’intrants chimiques. Mais au moment de la transformation, plusieurs paramètres ne sont plus contrôlés. C’est parfois à ce niveau que viennent s’ajouter les métaux lourds, les solvants ou encore les perturbateurs endocriniens dont les effets néfastes sur la santé sont avérés.

La liste qui suit est non exhaustive. Elle met en avant les fibres naturelles, non traitées aux produits chimiques, et respectant le bien-être de la main-d’œuvre qui travaille à leur culture et à leur production en usine.

Le lin

Le lin est une plante cultivée dans les zones tempérées. En France, on la retrouve surtout dans le Nord. C’est l’une des matières végétales considérées comme les plus écologiques qui soient pour plusieurs raisons. Les plantes n’ont besoin ni d’être irriguées ni d’être traitées aux pesticides. Par ailleurs, toutes les étapes de fabrication du tissu de lin sont peu énergivores. Toutefois, une grande partie de la production est ensuite envoyée à l’étranger pour l’étape de la transformation, ce qui compromet le bilan écologique quasi parfait de la fibre.

Le lin a de nombreuses caractéristiques positives. C’est une matière très résistante. Elle est idéale pour les saisons chaudes, car elle a la capacité d’absorber une grande quantité d’humidité (dont la sueur). Les fabricants l’intègrent de plus en plus dans la fabrication de t-shirts pour ses propriétés thermorégulatrices et respirantes, en évitant l’usage de matières synthétiques et de solvants courants dans l’industrie du textile. De nombreuses marques choisissent de produire leurs t-shirts en France pour éviter l’impact désastreux du transport sur l’environnement.

Le coton

Entre le coton conventionnel et le coton bio, les consommateurs se trouvent dans l’expectative. Bien que le coton soit dit bio, sa consommation d’eau reste plus élevée que pour les autres fibres naturelles, même si elle est réduite de moitié par rapport au coton conventionnel. La différence réside dans l’utilisation d’engrais naturels qui permet au produit d’obtenir la certification Global Organic Textile Standard. Le coton bio est en outre anallergique, ce qui le rend idéal pour les personnes qui souffrent de nombreuses allergies.

Le chanvre

Le chanvre fait partie des fibres naturelles les moins polluantes. Sa culture ne nécessite pas d’eau, d’engrais chimiques et de produits phytosanitaires. Elle a la particularité d’absorber une grande quantité de dioxyde de carbone. Lorsqu’elle est transformée, elle est antifongique. C’est une fibre robuste qui reste confortable aussi bien en été qu’en hiver, étant thermorégulatrice.

Les nouvelles fibres naturelles et écologiques

Des matières encore peu connues sont actuellement disponibles sur le marché. C’est par exemple le cas du cuir végétal qui se tanne sans produits chimiques ni métaux lourds, contrairement au cuir animal qui rejette des tonnes de produits chimiques dans les rivières.

La fibre Ingeo

Autre produit qui commence à trouver sa place, la fibre Ingeo qui se fabrique à partir de la fermentation et de la polymératisation du sucre de maïs. Elle est non seulement bio-compostable, mais en plus tous ses composants sont renouvelables. Elle régule la température corporelle, elle est hypoallergénique et résiste aux chocs.

Le Tencel

Le lyocell ou tencel est issu de la pulpe de bois. Le plus connu est celui provenant du bambou. Au cours des différentes étapes menant la cellulose vers la fibre, aucun produit chimique n’est utilisé, ce qui lui permet d’être bon pour la santé. Vous trouverez les informations à ce sujet sur les sites de santé. Il est en outre biodégradable. Cependant, la quantité d’eau nécessaire à sa transformation est très importante. C’est la faiblesse de son bilan écologique.

C’est une fibre qui a la douceur de la soie, mais plus résistante et plus respirante. Elle n’a pas besoin de repassage, car elle ne peut pas se froisser, un avantage non négligeable surtout en voyage.

Les labels et certifications bio

Le nombre de marques qui proposent des effets vestimentaires et du textile bio ne cesse de croître. Pourtant, toutes ne se valent pas. Pour bien choisir, nous vous recommandons de vérifier les étiquettes.

Le label GOTS est né en 2008 sous l’impulsion de quatre organismes. Il est attribué suite à des contrôles sur toutes les étapes de production du textile. Seront déterminées la quantité de fibres naturelles et la part de fibre synthétique, la quantité d’eau et d’énergie utilisées. Regardez sur Ecocert, toutes les informations s’y trouvent.

Le label Oeko-Tex est constitué de 6 certifications qui sont octroyées aux entreprises textiles qui réduisent de manière conséquente l’usage de substances dangereuses. Il met en exergue la traçabilité du produit tout au long du processus de fabrication.

Certains labels mettent quant à eux l’accent sur les conditions de travail des ouvriers depuis les régions agricoles où sont cultivées les fibres, jusque dans les usines de production. C’est dans ce contexte que sont attribués les labels de la Fair Wear Foundation.

Les consommateurs souhaitent de plus en plus acquérir des vêtements fabriqués par des usines françaises sur le territoire français. Le label Origine France Garantie a pour objectif de redorer le blason du savoir-faire français et la qualité des produits qui en résultent.

Afficher
Cacher