Véranda en kit à monter soi-même

Véranda en kit à monter soi-même

La beauté et l’attirance de la façade d’une maison est le plus souvent réalisée par la présence d’une véranda assortie. Avec l’amélioration des technique de construction et l’avènement des préfabriqués, aujourd’hui, il est possible de monter soi-même une véranda sans travaux de maçonnerie. Des kits préfabriqués sont en vente et permettent une diversité de style en divers matériaux (PVC ou aluminium). Intéressons-nous un moment à ces vérandas en kit à monter soi-même.

La généralité des vérandas à monter soi-même

Un kit de véranda en alu à monter soi-même est constitué de tous les éléments nécessaires. Il est livré chez vous, après achat, et vous devez vous occuper de l’assemblage vous-même. Cela peut s’avérer complexe, aussi bon nombre de fabricants mettent à la disposition du client un service de pose afin de lui rendre la tâche facile. L’achat d’une véranda à monter soi-même comporte, en outre, d’autres complications qu’il faut considérer avant de passer à la caisse, tels que beaucoup de travaux extérieurs avant la pose, de potentielles difficultés d’adaptation entre la forme de la véranda et la façade de la maison et l’obligation d’obtenir un montage exact pour éviter tout problème d’étanchéité et d’isolation.

Lire également : Conseils pour choisir son appartement en Ile de France 

Autour du montage

Une fois que votre kit est livré avec l’ensemble des éléments constitutifs de votre véranda, il vous faut le matériel nécessaire pour amorcer le montage, tels que les tournevis, un niveau, une perceuse, etc. L’idéal c’est de disposer déjà d’une fondation sur laquelle la véranda sera posée. Au cas contraire, un peu de maçonnerie s’impose et vous devrez également avoir le matériel nécessaire pour la réalisation de ces travaux. Délimitez la surface souhaitée pour votre véranda ; veillez à ce qu’elle soit bien plane et que la hauteur de la maison soit supérieure à celle de la véranda. Servez-vous de la notice de montage afin de vous orienter étape par étape durant le montage et la pose de la véranda. Il est important de bien vérifier la solidité de la véranda pour ne pas mettre votre santé en danger, après le montage. Il faut s’assurer aussi que les éléments sont bien vissés entre eux, avant d’éventuels ajouts telle que la pose des stores et de l’équipement électrique.    

Les différents types de véranda en kit disponibles sur le marché

Il existe différentes sortes de vérandas en kit, avec des structures et des matériaux divers. Les plus courantes sont les vérandas en PVC qui offrent l’avantage d’être peu coûteuses tout en étant résistantes à la corrosion et à l’humidité. Leur isolation thermique est moins efficace que celle des autres modèles.

A découvrir également : Comment faire quand on n’a pas de garant pour une location ?

Les vérandas en alu sont aussi très prisées pour leur robustesse, leur bonne tenue dans le temps ainsi que leurs performances thermiques remarquables grâce aux ruptures de ponts thermiques qui permettent une meilleure isolation phonique et thermique.

Pour ceux qui souhaitent allier tradition et modernité, les vérandas bois-alu satisferont toutes vos envies. Elles combinent un châssis intérieur en bois massif apportant une ambiance naturelle et chaleureuse avec une structure extérieure enveloppée d’aluminium pour garantir l’étanchéité nécessaire face aux intempéries.

Dans tous ces cas, pensez à faire appel à un professionnel pour bénéficier de conseils avisés quant au choix du modèle adapté. Il saura vous orienter vers celui qui correspondra parfaitement à vos besoins selon votre budget, mais aussi suivant la configuration architecturale existante afin qu’elle soit harmonieuse avec votre habitat principal.

Pour finir sur les différents types disponibles sur le marché français, on peut mentionner les kits verrière toit plat ou incliné, plafond vitré (diffusant la lumière dans toute la pièce), les puits de lumière entre terrasses pivotantes (ajoutant charme et design), mais aussi les vérandas adossées à la maison ou encore celles en façade.

Les avantages et inconvénients de monter sa véranda soi-même

Monter soi-même sa véranda en kit peut sembler être une alternative économique et pratique, mais cela comporte aussi des avantages et inconvénients.

Le principal avantage est sans aucun doute le coût. Effectivement, monter sa véranda soi-même permet de réaliser des économies considérables par rapport à une installation effectuée par un professionnel.

Cette solution offre une grande flexibilité dans la gestion du projet. Vous pouvez avancer à votre rythme et adapter les travaux selon l’évolution de vos besoins. Cette liberté vous permet aussi de personnaliser votre projet pour qu’il corresponde parfaitement à vos attentes.

Monter sa véranda soi-même est un excellent moyen pour les bricoleurs confirmés ou amateurs de se lancer dans un nouveau défi utile et créatif qui apportera un grand sentiment d’accomplissement personnel une fois terminé.

Pour finir sur les avantages, il faut mentionner la satisfaction liée au fait que la véranda sera entièrement construite par vos propres moyens avec son lot d’imperfections qui sont autant de souvenirs marquants.

Monter sa propre véranda en kit nécessite certainement beaucoup plus de temps et d’efforts que si elle avait été installée par des professionnels. Les travaux peuvent prendre plusieurs jours voire plusieurs semaines suivant la complexité du modèle choisi ainsi que ses dimensions.

Il y a aussi certains risques techniques auxquels il faut faire face lors du montage : erreur lors du dimensionnement, problèmes électriques… Il faudra donc faire preuve d’une grande vigilance tout au long du processus pour éviter les accidents et garantir la sécurité de toutes les personnes impliquées dans le projet.

Il est indispensable de se munir des outils nécessaires ainsi que d’avoir quelques connaissances en bricolage pour pouvoir réaliser une installation efficace. Dans le cas contraire, il peut être nécessaire de faire appel à des professionnels pour corriger certaines erreurs potentielles.