Assurance santé pour expatrié : tout savoir

Assurance santé pour expatrié : tout savoir

Un déménagement à l’étranger s’accompagne toujours d’une foule de formalités administratives. L’une des choses les plus importantes dont vous devrez vous occuper dès que vous vivrez à l’étranger est votre assurance maladie. En tant qu’expatrié en France, vous avez de la chance et vous n’avez pas à dépenser tout votre argent en frais médicaux, car le système de santé français est l’un des plus subventionnés et des plus abordables au monde. Voyons ce que le pays a exactement à vous offrir.

A lire aussi : Où trouver du CBD à Dijon ?

Système de santé publique en France

Chaque résident français doit être couvert par le système de santé publique. Les coûts sont réglementés par la loi et dépendent de vos revenus personnels. Cela signifie que vous verserez un pourcentage spécifique de vos revenus à la « sécurité sociale ». Comme tous les salariés bénéficient de régimes subventionnés par l’entreprise, votre employeur prend en charge une autre partie de ces cotisations.

Le système de sécurité sociale français couvre 70 % des frais si vous devez vous faire soigner. Si vous avez des problèmes médicaux de longue durée, l’État peut même prendre en charge 100 % des frais. Mais qu’advient-il des 30 % restants ? Eh bien, vous devrez les payer vous-même, à moins que vous ne souscriviez à une assurance santé privée complémentaire.

A découvrir également : Arthrose, arthrite, rhumatismes : quels traitements pour les seniors ?

Soins de santé en France pour les expatriés

Les soins de santé en France sont basés sur un système d’assurance et, comme nous l’avons déjà mentionné, il est obligatoire d’avoir une assurance maladie lorsque vous vivez en France. Si vous n’êtes pas (encore) employé ou si vous travaillez en tant que freelance, vous ne pourrez pas souscrire à l’assurance maladie publique. Dans ce cas, vous devez vous assurer que vous êtes couvert par une assurance maladie privée locale ou pour expatriés.

Depuis quelques années seulement, les expatriés vivant en France ont accès à un nouveau système de santé pour les étrangers appelé PUMA (Protection Universelle Maladie). Ce système vous permet d’accéder aux soins de santé publics après avoir résidé en France pendant trois mois.

Comment s’inscrire au système de santé français ?

Si vous commencez à travailler en France et que vous avez de la chance, votre employeur vous inscrira à la sécurité sociale. Ensuite, vous pourrez vous inscrire au système de santé français. Pour les personnes nées hors de France, ce n’est généralement pas le cas, et vous devez donc vous débrouiller tout seul. Mais ne vous inquiétez pas, s’inscrire à la sécurité sociale et aux soins de santé en France n’est pas aussi compliqué qu’il n’y paraît au début, et si vous avez de la chance, cela ne vous prendra même pas 15 minutes. Il suffit de suivre les étapes suivantes :

  • Ouvrez un compte bancaire français ! Sans cela, vous n’irez pas loin…
  • Trouvez le bureau de votre CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie), par exemple sur le site d’Amélie.
  • Rassemblez tous les papiers qu’on vous demandera : passeport, justificatif de domicile, justificatif d’adresse (par exemple, une facture récente), extrait d’acte de naissance, visa (si nécessaire), justificatif de revenus si vous voulez demander la CMU-C.
  • Dans le même bureau, inscrivez-vous pour obtenir la carte vitale.