C’est quoi une obligation bancaire ?

C’est quoi une obligation bancaire ?

Une obligation est une part d’un emprunt promulgué par une entreprise, ou par l’Etat ou même un établissement public. L’investisseur devient le prêteur, c’est-à-dire créditeur de la structure concernée, en échange d’un intérêt régulier, appelé coupon. Comme tout investissement, l’obligation est risquée pour l’investisseur. Par exemple, si l’investisseur n’arrive pas à solder ses dettes, il risque de perdre son investissement. Qu’est-ce qu’une obligation bancaire ? Voici un article qui peut vous éclairer sur le sujet.

Les caractéristiques de l’obligation bancaire

Les obligations sont des titres utilisés par les entreprises ou les États pour un emprunt. Elle offre le privilège d’un intérêt en rémunération du prêt. L’émetteur se doit de rembourser le prêt au terme prévu. Il est possible de revendre son obligation avant son échéance ou d’acheter un autre en surplus. Les obligations sont des titres utilisés par les entreprises ou les États pour un emprunt.

A lire également : De jeunes entreprises mettent sur le marché de nouveaux concepts de plateaux-repas

La durée de vie

Il y a plusieurs catégories d’obligation avec des caractéristiques différentes comme dans le cas où le remboursement du capital n’est pas prévu sauf s’il a été anticipé. Le risque de non-remboursement est plus important quand c’est sur une très longue période. Cela accroît le taux d’intérêt servi par l’émetteur de l’obligation bancaire.

La distribution

Presque toutes les obligations bancaires prévoient de payer leur intérêt chaque année, mais d’autres préfèrent capitaliser les intérêts et payer la totalité au terme convenu. Les personnes à la recherche d’un revenu sont les premiers servis et ensuite celles qui veulent constituer un capital dans le temps.

A lire également : Donnez un petit coup de pouce au destin grâce à la rencontre en ligne

Le taux d’intérêt

Le taux d’intérêt peut être fixe ou variable pendant tout le temps de l’obligation. Vous pouvez également changer d’avis et passer de taux fixe à variable, ou l’inverse. Il peut être appliqué sur quelque chose qui a de la valeur ou calculé sans versement de coupon.

Autres obligations

À défaut de prendre une obligation remboursable en actions, il existe d’autres types d’obligations qui servent tout un intérêt modeste et qui donnent le droit d’échanger des actions de l’entreprise émettrice. Les procédures sont semblables à celle des actions auxquelles elle permet d’accéder avec moins de risque.

Les différents types d’obligation bancaire

Vous pouvez différencier les types d’obligations, selon le secteur auquel il appartient, sa modalité de versement ou même en fonction du temps qu’elle dure. Si elle a été opérée en moins d’un an, on parle d’obligation à bref terme, 1 à 10 ans, mi-terme et long terme quand ça va au-delà.

L’État

Ils font appel à des obligations bancaires pour assumer leurs besoins financiers. Ils le font souvent à mi- terme tout comme à long terme. Parmi les obligations d’Etat, les plus connues, nous avons :

  • les OAT en France,
  • les Treasury Bonds aux Etats-Unis, etc.

Cependant, ils ont la réputation de rarement rembourser et font appel à d’autres obligations pour refinancer celles qui sont arrivées à terme. Ils profitent d’une durée de remboursement supposé illimitée et ne font pas face aux mêmes risques qu’un particulier lors du remboursement.

Les entreprises

Elles peuvent souscrire des obligations du marché pour être financées, tout à fait comme un État. Elles n’ont pas le même privilège que ceux qui détiennent des actions. Les obligations d’entreprise comportent un grand risque. Pour cela, ils bénéficient d’un rendement supérieur à ceux des États. L’offre est considérable selon la fragilité de l’entreprise.

Les pourcentages d’intérêt fixe ou variable

Pour une obligation bancaire à rapport d’intérêt fixe, le versement est fait de manière correcte tous les ans, et est fixé dès le départ. C’est par exemple le cas de l’obligation à taux fixe émis par l’État français. Par ailleurs les pourcentages d’intérêt variables sont liés à l’évolution des taux, sur le marché auquel s’ajoute un rapport fixe. Son évolution varie à intervalles réguliers. C’est-à-dire chaque mois, chaque trois mois, chaque six mois. Ils présentent peu de risques.

Il existe également des obligations à taux révisable et des obligations indexées sur l’inflation qui présentent les mêmes risques et avantages que les obligations à rapport variable.