Actu

Quelles sont les assurances emprunteur ?

Lorsque vous faites vos recherches, vous constatez qu’il existe plusieurs types d’assurances de prêt. Ces assurances sont proposées par l’organisme emprunteur ou contractées auprès d’un courtier d’assurance. En plus, chaque assurance-crédit a sa spécificité. Quels sont donc les différents types d’assurances emprunteur qui existent ? On en parle dans cet article.

L’assurance groupe et l’assurance emprunteur individuelle

Lors de l’octroi d’un prêt, une assurance pour ce prêt est proposée par l’organisme prêteur. Cette assurance est négociée par la banque pour un groupe de clients de l’établissement de sorte à pouvoir obtenir des tarifs avantageux. Il s’agit alors d’une assurance groupe.

A lire également : Comment mettre un verrou sur un vélo ?

Avec l’avènement de la loi Lagarde, l’emprunteur a la possibilité de souscrire à une assurance-crédit qui est autre que l’assurance que propose son organisme prêteur. Cela est appelé la délégation d’assurance. L’emprunteur peut donc souscrire à une assurance individuelle personnalisée auprès d’un assureur. Par contre, les garanties que couvre une assurance emprunteur individuelle doivent être au minimum équivalent à celles proposées par l’organisme prêteur.

L’assurance en fonction du type de prêt et des garanties offertes

Il faut savoir que chaque contrat de crédit peut avoir sa propre assurance de prêt. Cela dit, il existe par exemple, l’assurance de prêt immobilier, l’assurance de prêt-relais, l’assurance de prêt pour l’achat d’une voiture… Il y a également l’assurance de prêt à la consommation, ou encore l’assurance de prêt professionnel…

Lire également : Pourquoi choisir un restaurant à emporter ?

Ici, remarquez que les garanties, les montants de primes ainsi que les cotisations ne sont pas les mêmes. En fonction du type de contrat de prêt, les garanties qui vous seront proposées seront différentes. De ce fait, vous devrez faire un choix parmi les risques à couvrir : décès, maladie, chômage, invalidité et incapacité. Il est important de bien éplucher les conditions de garantie. Pour cause, ces conditions peuvent considérablement varier d’un contrat à un autre.

Le choix du niveau de garantie

Le taux de couverture d’une personne représente le taux de prise en charge lors des sinistres. Ainsi, l’assurance verse à la banque le pourcentage du capital restant dû indiqué dans le contrat. En présence de deux co-emprunteurs, la répartition peut être, de 70/30, de 80/100 ou de 100/100. La couverture minimale est de 100 % sans pouvoir excéder 200 %.

Assurés tous les deux à 100 %, le capital restant dû sera remboursé intégralement par l’assureur. Assuré à 50 % chacun, l’assurance prendra en charge le remboursement de 50 % du capital restant dû, le reste demeurera à la charge du second co-emprunteur.

Ce que coûte une assurance emprunteur

Avant l’envoi de l’offre de prêt, tout document qui vous sera remis mentionne le coût de l’assurance. Ce coût est exprimé par trois éléments. Le premier élément, c’est le taux annuel effectif de l’assurance (TAEA). Ce taux permet la comparaison par l’emprunteur avec le taux effectif global annuel. Ce taux permet aussi de comparer le coût des autres propositions d’assurance. Le second élément, c’est le coût total en euros sur la durée du prêt. Le troisième élément, c’est le coût en euros et par période, en fonction de la périodicité de paiement.

Les différentes primes ou cotisations d’assurance

Dans le contexte d’un contrat d’assurance de groupe, les cotisations sont constantes dans le temps. Elles s’ajoutent donc aux mensualités de remboursement. Les cotisations sont à décompter distinctement des mensualités correspondant au remboursement du prêt.

Dans le cas d’un contrat individuel, les cotisations sont perçues sous forme d’une prime unique.

Afficher
Cacher