Actu

Un incendie accidentel ravage les locaux de la Soprotec

Les locaux du SAV de la Soprotec ont été ravagés par un incendie accidentel. Le bilan des dégâts s’élève à plus de 100 millions CFP. Une situation qui empire avec les réclamations des clients qui avaient déposé du matériel pour des réparations. Ces derniers sont cependant rassurés par l’entreprise.

Un bilan dressé trois jours après l’incendie

Un bilan des dégâts matériels qui ont été notés après l’incendie qui a eu lieu dans les locaux de la Soprotec équipement a été dressé trois jours après. Il a été noté 600m² de matériels d’entretien de jardin, de chantier, ou de soudure provenant de la Soudecoup qui sont devenus inutilisable, car ayant été détruit par les flammes.

Le lot de matériaux dont la société destinait à la réparation de matériels des clients, ou à la location a également été entièrement réduit en cendres. L’entreprise s’est donc engagée à contacter tous les clients pour leur faire signe de l’incendie, et des pertes subies. Le directeur délégué de chez Soprotec estime que les chiffres qui ont été donnés ne sont basés que sur des estimations, et qu’il fallait encore attendre un certain temps avant que le bilan définitif ne puisse être dressé.

Les employés ont été affectés à de nouvelles tâches

Les employés qui travaillaient au sein de la société devaient être destinés à un chômage partiel. Neuf d’entre eux qui travaillaient dans l’entrepôt ont eu la chance de pouvoir être affectés à de nouvelles tâches. C’est au niveau du site de la maison mère qu’ils auront à passer leurs journées de travail.
Ces derniers devront avoir des connaissances en vente, car la maison mère étant un site de la Soprotec qui est destinée à la vente des produits. Malgré les pertes, l’entreprise veut relancer dans les meilleurs délais l’activité du SAV. Selon Cédric de Viviès, le directeur délégué de Soprotec, le relancement de la société peut s’étendre sur plusieurs semaines.

La suppression du service de location et du service après-vente

Le projet du directeur délégué de la Soprotec, qui consiste en une suppression du service de location et du service après-vente n’est pas prêt de voir le jour. Il faudra patienter un bon nombre de mois, pour procéder à un inventaire complet, avec les assureurs, du matériel sinistré.
L’incendie est d’une origine accidentelle. La police l’a confirmé à la suite de son enquête. C’est suite à un accident de soudure que le feu s’est déclaré.

Afficher
Cacher