Qui pose le diagnostic de dyspraxie ?

Qui pose le diagnostic de dyspraxie ?

Observer votre enfant à l’école tout au long de l’année et lire les symptômes des troubles de la dys ont causé des doutes dans votre esprit : il peut être préoccupé. Mais comment nous en assurer ? Qui consulter pour faire un diagnostic ? L’association vous propose cette carte d’esprit pour décrire brièvement le rôle de chaque spécialiste :

1- Le médecin généraliste ou pédiatre :

Participe à l’identification et au dépistage et prescrit, si nécessaire, des séances de réhabilitation orthoptique… 2-orthophoniste : Il traite des troubles de la communication liés à la voix, à la motricité orale, au langage écrit et oral, au raisonnement logique-mathématique. Évalue et rééduque.

A voir aussi : 5 raisons qui expliquent pourquoi les personnes qui pratiquent la balnéothérapie sont en meilleure forme

3-Le psychomotricien :

Intéressé par l’articulation entre le corps et l’esprit. Fonctionne la latéralisation et la localisation dans l’espace. Apporte des éléments au diagnostic.

4-Ergothérapeute :

Réhabilitation du geste : graphiques, dessin, écriture, copie, exploration visuelle et stratégies, spatial organisation, autonomie quotidienne. Conseille sur une meilleure adaptation de l’environnement au trouble de l’enfant.

A découvrir également : Infirmier libéral : choisir le bon matériel médical

5-Le neuropsychologue :

Identification des processus mentaux personnels : recherche pour l’efficacité intellectuelle (QI). Identifie les déficiences et les compétences. Diagnostiquer les capacités de mémoire à court et à long terme, l’attention, le langage oral et écrit, les fonctions exécutives et instrumentales.

6-L’ orthoptiste :

Dépistage, réadaptation, réhabilitation et exploration des troubles de la vision et du regard. Vérifie l’acuité visuelle (précision), les capacités de convergence (le fait que les deux yeux travaillent ensemble), la poursuite visuelle (de gauche à droite…).